Etre nous, en Automne !

Et voilà, en quelques jours, nous sommes passés d’un été chaud et lumineux à un automne froid et humide. Est-ce pour autant une raison de déprimer comme semblent nous le promettre les différents magazines et oracles de mauvaise augure ?

 

 

Et si pour une fois, nous regardions cette saison avec un peu de bienveillance et en laissant nos à priori à la porte ?

Et si nous vivions cet automne au présent ?

Et si nous vivions cet automne en ne nous attachant qu’aux points positifs ?

 

La douce fraîcheur des gouttes d’eau sur nos joues, leur musique sur nos parapluies… ou sur les vitres de nos voitures.

La joie simple des enfants qui peuvent – enfin ! – remettre leurs bottes et sauter en toute liberté dans les flaques d’eau. Leurs cris d’enfants, leurs rires et qu’importe si les pieds sont mouillés, qu’importe si le rhume vient les embêter : c’est aussi ça, une vie d’enfant, une vie avec un regard d’enfant !

La douce humidité des sous-bois, nos montagnes qui s’embrasent doucement des couleurs flamboyantes de l’automne.

Les feuilles qui craquent sous nos pas, les marrons qui tombent des arbres, d’abord piquant puis doux dans nos mains.

Les champignons qui pointent discrètement, pour le grand plaisir des cueilleurs aux aguets.

Les soirées sombres, les crêpes chaudes, la confiture que l’on lèche le long des doigts.

Le bonheur d’une soirée entre amis, autour d’un bon plat (d’une tartiflette!) bien goûteux !

 

Les projets d’une nouvelle année qui commence, riche de potentialités !

Il y a tant de plaisirs à vivre, à découvrir en automne !

Il suffit d’ouvrir ses yeux, ses sens, de laisser l’enfant joyeux s’exprimer en nous.

Refuser de se laisser gagner par la morosité ambiante. La chasser si elle résiste.

Être nous, en automne !

(et si vous avez encore du mal à trouver l’enfant en vous, venez me voir, il est juste caché, peut-être un peu timide 😉 )