Couples infertiles : cheminer avec la Sophrologie

La sophrologie caycédienne est une méthode qui vise à développer la sérénité et le bien-être à l’aide d’activation corporelle et mentale. A travers des exercices de relaxation musculaire, de respiration et de visualisation positive, elle va permettre de prendre conscience de soi, de ses tensions physiques, de ses sensations agréables et de ses émotions au moment où elles se présentent.

Ainsi, elle va permettre de :

  • Renforcer les attitudes positives au quotidien en développant l’optimisme
  • Évacuer le stress, que ce soit au niveau corporel, mental ou émotionnel
  • Optimiser les capacités propres à chacun

Optimisme, gestion du stress, renforcement des capacités : des éléments qui vont être nécessaires aux couples infertiles sur leur chemin vers la parentalité.

Sophrologie et couples infertiles sur le chemin de la parentalité

Se découvrir infertile

Lorsqu’un couple se découvre infertile, le premier travail du sophrologue va être de leur leur offrir un espace de bienveillance et de non-jugement. Qu’ils puissent se sentir libre d’exprimer et d’accueillir les émotions : colère, déni, tristesse de cette incapacité à donner la vie qu’ils découvrent en eux… Ces émotions s’expriment également dans leur corps et dans leurs pensées. La sophrologie va leur permettre de les reconnaître, de les accepter, de lâcher prise sur ce qu’ils ne maîtrisent pas, pour, après, leur permettre de cheminer.

Dans un deuxième temps, la sophrologie va également leur permettre de réinvestir positivement leur corps tel qu’il est, avec ses failles mais aussi ses forces : elle va permettre à la femme de retrouver confiance en son corps, de renforcer son estime de soi mise à mal par « cette incapacité à porter la vie ». De la même manière, elle peut aider l’homme qui peut se sentir « coupable d’être incapable de rendre sa compagne enceinte ».

Enfin, en travaillant sur leurs valeurs de couple, de famille, en travaillant sur leurs capacités propres (confiance en eux, en leur corps, capacité à se projeter positivement), le sophrologue pourra les aider à faire un choix éclairé, qu’il soit celui d’aller vers les techniques de la PMA ou au contraire d’y renoncer. Ce n’est qu’en étant à l’écoute d’eux-mêmes qu’ils sauront quel est le juste chemin pour eux, pour leur famille.

Pour découvrir mon intervention du 20 mai 2017 avec les Cigognes de l’Espoir

Vivre la Procréation Médicalement Assistée

Si le choix du couple se porte vers la PMA : un travail pourra se mettre en place en sophrologie pour préparer de manière positive les différentes étapes des protocoles et en limitant le stress :

La sophrologie va permettre :

  • d’installer de la confiance et de la sérénité
  • de gérer les surcharges émotionnelles (peur, colère…),
  • de se préparer à vivre positivement les différents examens, plus ou moins invasifs…

La sophrologie va également leur permettre de renforcer leur qualité de vie au quotidien, leur permettre de continuer à vivre malgré les protocoles : dormir de manière reposante, continuer à s’émerveiller pour les jolies choses, vivre au moment présent.

La sophrologie va également être une aide pour les personnes qui peuvent se laisser entraîner dans des addictions pour pallier au stress du parcours en PMA.

La sophrologie pourra leur permettre également de renforcer leur motivation, leur capacité de persévérance, leur permettre d’adopter des attitudes positives. Les membres du couple pourront ainsi accueillir les échecs sans se remettre personnellement en cause et ils réussiront retrouver de l’énergie pour continuer. Pour continuer jusqu’à obtenir une réussite ou décider de prendre une autre chemin, que ce soit celui de l’adoption ou de la vie sans enfant.

Lors de séances en couple, la sophrologie permettra également de renforcer le lien d’amour qui unit l’homme et la femme. Le couple pourra trouver en lui les ressources pour se confronter sereinement au milieu hospitalier (que se soit dans les salles d’attente, les salles de recueil ou les blocs opératoires) ou pour appréhender le regard des autres, que ce soit vis-à-vis de leur infertilité ou des choix qu’ils font.

Vivre le temps de la grossesse

Lorsqu’une grossesse débute, le sophrologue pourra également aider le couple à se vivre « enceint » : à quitter la route du désir d’enfant pour cheminer sur celui de la grossesse. Reprendre pied hors des examens médicaux, dans une certaine « normalité ». Cheminer en mettant les angoisses et les peur de côté, créer du lien avec ce bébé tellement attendu et pourtant encore invisible, insaisissable.

Cela pourra se faire en renforçant leurs capacités à vivre une grossesse, en se mettant à l’écoute de la présence de leur enfant encore au creux de sa mère.

Vivre le temps de la naissance

Comme tous les futurs parents, les couples infertiles ont besoin de se préparer à la naissance et ce d’autant plus s’ils ont longtemps cru que cela ne viendrait jamais.

La sophrologie pourra leur permettre d’appréhender les peurs et la douleur de l’accouchement en prenant en compte la spécificité de leur chemin. Ils pourront apprendre à passer de la case « médicalisation de la conception » à celle de la « physiologie de la naissance ».

Elle pourra leur permettre d’envisager l’après, lorsque leur enfant sera auprès d’eux, réalité qu’ils ont parfois du mal à anticiper après tant d’incertitudes.

Et après ?

Une fois l’enfant né, le couple infertile devient un couple de parents, découvrant un nouvel être humain. Son rythme de nouveau-né vient bouleverser le quotidien (et les nuits) et les parents auront besoin de nombreuses ressources pour tenir le coup : la sophrologie peut également les y aider en leur permettant de récupérer de l’énergie et de se reposer.

La sophrologie pourra également leur permettre de grandir avec leur enfant, apprendre à l’accompagner dans la sérénité, dans le respect de sa personne et des valeurs qu’ils lui transmettront. Ce n’est pas facile d’être parent et les outils de la sophrologie : savoir rester calme, lâcher-prise, accueillir les émotions… ne pourront que les aider sur ce chemin.

Ce n’est pas non plus facile de se retrouver en tant que couple lorsqu’on est parent, à fortiori lorsque ce chemin aura été médicalisé. Se retrouver juste soi, à deux. Là-aussi la sophrologie pourra leur offrir des temps de détente, de positif partagés.

Pour vous accompagner dans votre parcours

  • Les Cigognes de l’Espoir

    Le but de notre site est d’apporter une aide, des informations, des conseils, une écoute, en matière d’infertilité, de procréation médicale assistée et principalement en matière de don d’ovocytes dont nous sommes de fervents partisans.

    L’association se veut aussi communauté d’échanges, de témoignages pour toutes personnes concernée par cette question de l’infertilité.