Les enfants et la sophrologie

Je suis maman de 3 enfants qui ont entre 2 et 7 ans. Autant vous dire que ma vie est pleine de mouvement et de gaieté !

Mais pas que…

Les enfants sont eux aussi confrontés à des difficultés, des émotions trop fortes pour eux, à une confiance en eux parfois vacillante… L’école, les difficultés familiales, l’actualité… Il y a malheureusement, aujourd’hui, beaucoup trop de raisons pour eux de stresser, comme les adultes.

Et nous en prenons de plus en plus conscience. Les médecins de famille, les pédiatres sont de plus en plus nombreux à proposer de la sophrologie aux enfants.

A raison, car il y a, en sophrologie, des outils très faciles d’accès pour les enfants.

Les enfants ont encore en eux cette capacité à se connecter à eux-mêmes, capacité que nous, adultes, avons généralement perdue en cours de route.

 

Ils vivent au présent et ont encore en eux cette capacité à s’émerveiller d’un rien, à rêver, à croire que tout est possible. Ils ne sont pas « encombrés » par tous les à-priori qui viennent nous bloquer, nous les adultes.

 

Ils peuvent très facilement s’imaginer pirate et découvrir comment devenir le capitaine de leur corps, de leur respiration, de leurs émotions.

 

Ils peuvent respirer une bougie et se nourrir de sa chaleur en même temps que de l’amour de leurs parents… ou du bon goût des frites !

 

Ils peuvent lancer une balle devant eux et avec elle, chasser la colère qui les faisait bouillonner.

En tant que sophrologue, je dois moi aussi faire appel à ma part d’enfance pour les accompagner sur ce chemin.

Et parfois, lors des ateliers parents-enfants, ce sont leurs parents eux-mêmes qui redeviennent des enfants. Et toute la famille profite alors du bien-être retrouvé.

Quelques infos pratiques

  • A partir de quel âge ?

    L’enfant doit être capable de rester concentré quelques instants : à partir de 5 ans, c’est habituellement possible !

  • Quelles indications ?

    Timidité, colère, manque de concentration, maladresse, maux de ventre, troubles du sommeil… Tout ce qui peut créer un mal-être chez l’enfant.

  • Comment ?
    • En séance individuelle : La séance dure entre 45 min et une heure. Elle débute par un temps d’échange avec l’enfant, les parents. Puis, avec ou sans la présence des parents, je propose divers exercices ludiques pour permettre à l’enfant de découvrir son corps, sa respiration. Puis vient un moment plus statique (ou non 😉 ) de visualisation positive. Enfin, la séance se termine lorsque l’enfant dessine ce qui l’a le plus marqué pendant la séance.
    • Lors des ateliers Parents-Enfants organisés avec l’association Bien-Naitre et Grandir : La séance dure entre 45 min et une heure. En travaillant sur un thème en particulier (La gestion de la colère, Avoir confiance…), nous enchainons exercices ludiques et statiques pour permettre aux enfants et aux parents d’acquérir des outils facilement reproductibles au quotidien. La séance se termine également par un dessin.
  • Combien de séances ?

    Cela dépend des enfants et de leurs problématiques.