Bonjour Printemps !

Après un hiver en demi-teinte, qui nous a autant soufflé le froid que le chaud, nous voici enfin arrivés à cette belle date d’entrée dans le printemps.

J’aime le printemps, depuis toute petite cela a toujours été ma saison préférée. Cela tenait probablement au fait que c’était aussi la saison où je fêtais mon anniversaire. Et quand on est enfant (ou qu’on a gardé son âme d’enfant), c’est toujours très important !

Cette année, je l’ai attendu avec impatience, mais également avec beaucoup de curiosité : mon « nouveau regard sophrologique » allait-il changer ma vision du printemps ? Continuerait-il à être ma saison préférée ?

Il est évidemment trop tôt pour le dire.

Quoique…

Le chant des oiseaux ce matin dans le sous-bois : les trilles des mésanges, les cris d’alarme des geais, accompagné des touches de couleurs furtives mais si lumineuses : pinsons, rouge-gorges cachés au milieu du vert tendre des premières fleurs d’érable…

L’odeur de l’ail des ours qui commence à imprégner le sentier, odeur piquante ; l’odeur du lierre terrestre, froissé entre les doigts, odeur mentholée…

Les douces couleurs des premières fleurs : jaune-primevère, rose-corydale, violet-des-violettes, bleu-pervenche…

Le piquant du ruscus, le duveteux des pissenlits en graine que nous faisons s’envoler d’un souffle léger (quoique déterminé pour les enfants !)…

Le goût de l’enfance, des balades en montagne, dans les sous-bois humides…

Ce printemps naissant éveille tous mes sens, tous mes souvenirs, tous mes plaisirs.

Il est la promesse de tout ce qui nous attend, de beau, de bon, de fort, de fragile, de doux.

Le renouveau de la Nature, cette promesse que, quels que soient les événements, il y a des choses immuables, qui reviennent toujours en temps et en heures.

Ces choses, que, par nos sens aiguisés, par notre regard d’enfant, par ce temps que nous nous offrons, pause dans notre quotidien juste pour ouvrir nos yeux, nos sens, notre cœur, notre esprit, ces choses qui nous transmettent leur message rassurant : « la vie va toujours de l’avant ! »